38 années de culture nature

En 1980, charmés par la beauté paisible des paysages du piémont lanaudois, Yves Gagnon et Diane Mackay décident de s'installer en bordure de la rivière Maskinongé sur une terre où se dressait une vieille grange qu'ils ont transformée au fil du temps en une habitation originale et pittoresque, merveilleusement intégrée au milieu environnant.

Sur le plateau de deux acres qui la ceinture, avec passion et persévérance, ils ont conçu et aménagé des jardins écologiques d'une grande beauté, tantôt de facture anglaise, tantôt de facture orientale. On y trouve aujourd'hui des arbres majestueux, un mariage de fruits, de légumes, de plantes aromatiques et médicinales, des plans d'eau foisonnants de vie, des suites de jardins empreints de biodiversité et d'équilibre qui créent des perspectives dramatiques et des tableaux éloquents.

Une fois emprunté le sentier sinueux qui conduit au cœur de l'oeuvre, le visiteur fait alors partie de ce microcosme puissant et harmonieux. Lorsqu'il s'en imprègne et s'y fond, le temps semble s'arrêter. S'imprime alors un lâcher-prise qui ravive certaines perceptions, étouffées qu'elles sont par la matière et l'agitation inhérentes au mode de vie contemporain. Plus présent au temps et à l'espace, il s'arrête au jardin zen, s'assoit sur le vieux banc de bois, ferme les yeux et se dépose quelque peu.